Catégories
Chauffage

Pourquoi ma chaudière dégage de la fumée noire ?

Les appareils de chauffage ou de climatisation sont nos meilleurs alliés lors des variations de saison. En effet, ils nous permettent d’avoir une température intérieure optimale selon les saisons. Les climatiseurs nous rafraîchissent en été et les chaudières nous réchauffent en hiver. Mais malgré leur utilité, ces appareils sont souvent sujets à des problèmes, mettant en sursis leur fonctionnement, et le confort des usagers. Il est fréquent que les chaudières, surtout celles à fioul, dégagent une quantité plus ou moins importante de fumée. Dans cet article, on va parler des origines de cette production de fumée et des meilleurs moyens d’y remédier.

Pourquoi de la fumée noire sort de la chaudière ?

Apercevoir de la fumée noire sortir de la chaudière ne dit rien qui vaille. En effet, c’est une manière pour le dispositif de signaler que quelque chose ne va pas correctement. La fumée noire traduit un dysfonctionnement qui peut avoir plusieurs origines.

  • Un problème de brûleur

Le brûleur est le premier suspect lorsque de la fumée noire émane de la chaudière. Le rôle du brûleur est d’assurer le mélange entre le fioul et l’air afin d’assurer la combustion. Mal ajusté, il va peiner à assurer correctement cette tâche ; ce qui cause naturellement le dysfonctionnement de la machine. Il se peut également que le brûleur soit encrassé à cause d’un manque d’entretien , ou qu’il soit tout simplement défectueux.

  • Le gicleur

Le gicleur peut également être responsable de l’apparition de fumée noire. C’est un dispositif qui a pour rôle de vaporiser le fioul vers le brûleur. Et comme ce dernier, il doit être bien ajusté pour éviter que la chaudière ne produise d’épaisses fumées noires lors de la combustion.

  • Mauvais entretien

La production de fumée noire peut également avoir pour origine un mauvais entretien des installations. Les cheminées mal ramonées, les dispositifs constituant la chaudière qui sont mal entretenus peuvent s’encrasser et s’endommager ; causant par la suite un dysfonctionnement de l’appareil, ainsi que la production de fumée noire.

Comment éviter l’apparition de fumée noire ?

Pour éviter l’apparition de fumée noire en provenance de la chaudière, il est nécessaire de bien évaluer l’état de l’appareil.

  • Le brûleur doit être bien ajusté ; et il faut tenir compte de la puissance du brûleur de sorte à ce qu’il corresponde parfaitement à la capacité de la chaudière. Il doit également être nettoyé régulièrement et s’il est défectueux, il n’y a pas d’autre choix que de le remplacer.
  • Les problèmes de gicleur nécessitent cependant l’intervention d’un chauffagiste. En effet, le réglage du débit de fioul à pulvériser peut s’avérer dangereux s’il est mal réalisé. Afin d’éviter tout problème comme les incendies ou les brûlures, le mieux à faire est de recourir au service d’un professionnel.
  • Les cheminées et les autres conduits doivent être bien nettoyés pour éviter l’encrassement. Les éléments constitutifs de la chaudière doivent être en bon état pour qu’elle puisse fonctionner de manière optimale.

Entretien de chaudière : une obligation

Mis à part les besoins pratiques, l’entretien de la chaudière à fioul est une opération obligatoire pour tous les usagers. La loi stipule en effet qu’un entretien annuel de la chaudière à fioul est nécessaire, et l’intervention doit être réalisée par un professionnel afin de s’assurer que le dispositif fonctionne de manière optimale.

En plus de se conformer à la loi, cela permet d’assurer la longévité de l’appareil et aide le consommateur à faire des économies d’énergie. L’entretien régulier évite également à l’usager de se confronter à des cas d’urgence, lui forçant à appeler un réparateur à la hâte. Et le plus important, bien entretenir son installation permet d’éviter les accidents graves liés à la production de fumées noires telles que l’asphyxie ou encore l’intoxication.

Catégories
Chauffage

Chauffage économique : le convecteur ou le panneau rayonnant ?

Que ce soit un convecteur ou un panneau rayonnant, ils servent tous les deux de chauffage d’appoint et sont très pratiques afin d’ajuster la température d’une pièce. Généralement, ces deux produits se présentent sous deux versions : une version portable et une autre sur roulettes. Le convecteur et le panneau rayonnant sont d’usage simple, car pour les faire fonctionner, il suffit simplement de les brancher sur une prise. Vous ressentirez une légère montée de température en seulement quelques secondes après la mise en marche. Mais entre le convecteur et le panneau rayonnant, lequel est le plus économique ?

 

Le convecteur : un prix d’achat intéressant

Étant conçus comme chauffage d’appoint, un convecteur et un panneau rayonnant ne peuvent pas assurer un confort thermique permanent dans une grande maison. En effet, ils ne font que combler le manque de température produit par le chauffage central.

Le principe du fonctionnement du convecteur est basé sur un mouvement continu, appelé « convection » : l’air froid s’infiltre par le bas et se réchauffe grâce à une résistance, avant d’être évacué par une grille située en haut de l’appareil. Ainsi, l’air qui ressort s’élève et se propage dans toutes les pièces.

Le convecteur possède diverses options comme le fait de détenir trois vitesses pour chauffer votre habitation. D’ailleurs, quelques modèles sont équipés d’un thermostat mécanique qui assure la régulation de la température, tandis que d’autres sont dotés d’une régulation électronique avec affichage numérique rétroéclairé. Cette fonction permet d’effectuer une stabilisation plus précise de la température. De plus, le convecteur est muni d’une fonction « turbo » et « boost », afin d’en améliorer la performance. Le plus génial ? Certains modèles peuvent être commandés à distance grâce à une télécommande. Pour être certain d’obtenir une installation de qualité, faites appel à DBMG THORILLON !

 

Les avantages

Au niveau du prix, ce petit bijou coûte environ 22 à 180 €. C’est un achat économique au vu de sa performance. En plus, vous pouvez maximiser le rendement en faisant appel à un technicien polyvalent pour les séances d’entretien. Par ailleurs, la température monte assez rapidement et il ne présente aucune nuisance sonore, contrairement aux autres chauffages d’appoint classiques. Que vous choisissiez un modèle sur pied ou sur roulettes, il sera facile à transporter.

 

Les inconvénients

Le système de convection assèche l’air dans la maison, surtout si celle-ci est mal isolée. Le convecteur accumule aussi la poussière du sol pour ensuite l’éparpiller dans l’atmosphère. C’est notamment la raison pour laquelle, l’air chaud s’accumule sur le haut du plafond. Par ailleurs, une fois éteint, ce type de chauffage provoque soudainement une baisse de la température due à sa faible inertie et sa tendance énergivore. L’astuce pour y remédier est d’installer un isolant écologique performant comme l’ouate de cellulose.

 

 Le panneau rayonnant : une économie énergétique

C’est un radiateur qui intègre une résistance occupant l’intégralité de sa plaque dorsale. Sur certains modèles, la façade est composée de grilles rigides, de tôles perforées ou d’une paroi de verre incassable.

Basées sur le rayonnement provoqué par le soleil, ces façades diffusent une chaleur qui par la suite, se propage dans la pièce. Comme le convecteur mobile, le panneau rayonnant possède une option de régulation de la température (thermostat mécanique ou mécanique).

Conçues avec design et précision, les façades sont colorées différemment. Pour les amateurs de technologie, des modèles sont déjà munis d’un écran numérique et peuvent être commandés à distance.

Les avantages

Comparé au convecteur, le panneau rayonnant possède une meilleure apparence et est moins grand. C’est l’un des appareils les plus vendus sur le marché, car son système procure une douce température, sans pour autant produire un phénomène d’assèchement.

Les inconvénients

Il est vendu à un prix beaucoup plus cher que le convecteur et détient le même axe d’amélioration au niveau de l’inertie. La seule différence est que lui est moins énergivore. Un conseil, pensez à la mise en place d’un isolant thermique lors de la construction de la maison pour plus d’efficacité au niveau de l’inertie.