Catégories
Sécurité

Choisir une serrure connectée : les critères à considérer

Le système domotique ne répond pas qu’à une simple question de tendance. Il intéresse également pour des raisons d’ordre pratique, ergonomique et mobile du quotidien. C’est une méthode innovante d’assurer la sécurité de sa propriété à distance. Ainsi, les contretemps dus aux trafics routiers, aux programmes de dernières minutes ainsi qu’aux réunions de travail tardives ne sont plus très contraignants. Tous les membres de la famille peuvent partir en vacances en toute sérénité. Bref, parlant de sécurité, parlons de la serrure connectée. Quels sont ses avantages ? Comment faire le bon choix ? Quels sont les meilleurs modèles du moment ?

Catégories
fenêtres

5 astuces pour rénover des fenêtres anciennes

S’il y a une partie de votre maison qui ne cache pas l’usure de la manière la plus impeccable, ce sont bien les fenêtres.

Une bonne vitre doit être parfaitement claire, exempte de rayures et d’éraflures tout en pouvant s’ouvrir et se fermer facilement. Heureusement, cela ne veut pas dire que les anciens ensembles de fenêtres sont irréparables, et vous constaterez que la plupart des raccords peuvent être polis ou simplement remplacés.

En effet, plutôt que de dépenser des centaines d’euros pour remplacer les raccords existants, les propriétaires trouveront qu’il est beaucoup plus rentable de rénover les fenêtres, peut-être un nouveau cadre et un peu d’huile de coude. C’est une décision souvent prise par les propriétaires de vieilles maisons dont les fenêtres ont une valeur historique.

Cependant, si vous n’avez pas la fibre du bricolage, vous pouvez toujours vous tourner vers votre menuisier.

1. Nettoyage général

Alors que certaines fenêtres peuvent être nettoyées avec l’ancienne méthode de l’eau chaude mélangée à du détergent, il faut parfois un peu plus de soin pour enlever la dernière marque de la vitre. Éliminez par tous les moyens les amas de saleté et les toiles d’araignées avec une éponge imbibée d’eau, et envisagez un nettoyage plus léger pour éliminer les taches tenaces.

Le nettoyant pour vitres et le papier journal sont vos meilleurs amis ici, car l’utilisation de chiffons ou d’essuie-tout ne fera que rayer le verre. Avec une légère couche de votre produit, passez sur toute la fenêtre avec un mouvement circulaire. Frottez jusqu’à ce que toutes les taches à l’extérieur aient disparu.

La méthode peut également être efficace pour la restauration de vieilles portes en bois.

2. La buée

Vous pouvez commencer à nettoyer la vitre pour découvrir que votre vrai problème est la buée située à l’intérieur de celle-ci.

Retirez la vitre isolante et le joint autour du bord du panneau extérieur. Cela fournit une isolation et peut nécessiter une découpe si le raccord est ancien. Retirez cette bande du châssis et essuyez tous les côtés des deux vitres avec un nettoyant pour vitres et une poignée de papier journal. Une fois la buée éliminée, réinstallez la vitre et scellez le tout avec du calfeutrage en silicone.

3. Le Verre

Parfois, ce n’est pas un problème de propreté du verre, mais du nombre de pièces manquantes. Malheureusement, une vitre brisée signifie souvent un remplacement complet. Vous pouvez remplacer une vitre cassée en vous rendant dans une casse ou votre quincaillerie locale et en vous faisant couper une pièce suivant les dimensions que vous aurez fournies. En ce qui concerne l’installation, il est préférable de consulter les instructions du fabricant de fenêtres pour savoir comment ouvrir le cadre et installer une nouvelle vitre à l’intérieur.

Heureusement, certaines fenêtres ne sont pas une cause perdue, et le scellant en silicone étanche est parfait pour combler les petites fissures ou les petits trous. À l’aide du bord d’un couteau en plastique, lissez le scellant afin que le liquide pénètre directement dans l’espace et ne déborde pas.

4. Les cadres

Tout espace autour de l’extérieur du cadre de la fenêtre entraînera l’apparition d’humidité sur ses parois internes. Utilisez un bon scellant pour cadre afin de combler les fissures que vous voyez et essuyez autour du raccord lui-même avec un chiffon propre.

Dans certains cas, vous devrez peut-être sceller les espaces avec du mortier, ce qui peut être fait facilement avec une petite truelle ou un couteau de remplissage.

5. Isolation

Si une vieille fenêtre crée des problèmes à l’intérieur en laissant passer l’air, vous devriez chercher des moyens d’ajouter une isolation supplémentaire. L’une des méthodes les plus simples consiste à combler les lacunes dans l’enveloppe intérieure avec de la mousse rigide. De même, si le courant d’air vient entre l’ouvre-porte et le cadre, un joint d’étanchéité offrira une bonne résistance, mais veillez à ne pas aller trop loin, car cela pourrait tendre les raccords comme la poignée devant s’étirer pour se fermer.

Catégories
Rénovation

Comment rénover un mobil-home ?

Le mobil-home est la résidence mobile de loisirs par excellence. Il peut même être utilisé comme résidence permanente ou secondaire. Il offre un intérieur confortable et assez spacieux avec ses différents espaces : une terrasse, un salon panoramique ou central, une cuisine équipée, une salle de bains, des chambres et différents endroits pour les rangements. Si vous souhaitez rendre plus agréables vos prochains séjours en mobil-home ou si vous envisagez de le mettre en location ou en vente, faites des travaux de rénovation. Pour réussir à rénover ou à relooker votre mobil-home, suivez les conseils énumérés ci-dessous.

Donnez une seconde jeunesse à l’extérieur de votre mobil-home

L’extérieur du mobil-home est le plus exposé aux différentes intempéries, ce qui peut conduire à des dégradations importantes. Pour le faire paraître comme un mobil-home neuf, portez une attention particulière à son extérieur.

Le nettoyage des façades

La rénovation de l’extérieur du mobil-home doit commencer par le nettoyage de la façade. La méthode de nettoyage dépend du type de matériau. À titre d’illustration, le nettoyage du bardage en vinyle se fait à l’aide d’un jet d’eau et d’une éponge. Pour le nettoyage du bardage en bois, il faut utiliser des produits spécifiques servant à protéger le matériau contre les agressions extérieures. Pour ce faire, appliquez une couche de lasure pour préserver la couleur du bois ou pour éviter sa détérioration précoce. Vous pouvez aussi utiliser un dégriseur afin de nettoyer le bois efficacement. Par ailleurs, si vous avez les moyens, vous pouvez repeindre entièrement le bardage extérieur avec une couleur tendance.

La vérification des gouttières

En outre, pour l’extérieur, il faut vérifier régulièrement les gouttières afin d’éviter toute obstruction due aux feuilles d’arbres, aux aiguilles de pins et aux autres débris. En effet, si les gouttières sont obstruées, les eaux de pluie risquent de s’accumuler et de provoquer une infiltration dans le mobil-home.

La couverture de la terrasse

Si vous disposez d’un mobil-home avec terrasse, vous pouvez la recouvrir avec un auvent en toile ou avec un voilage.

Apportez un coup de jeune à l’intérieur du mobil-home

Pour rénover l’intérieur de votre mobil-home, prenez en compte tous les éléments qui s’y trouvent.

Le plafond et les murs

S’agissant du plafond et des murs, ils sont généralement fabriqués avec des matériaux faciles à entretenir, nettoyez-les avec une éponge imbibée d’eau savonneuse et séchez avec un chiffon propre. Par la suite, vous pouvez habiller vos murs avec du papier peint avec des couleurs et des motifs de votre choix. Si vous envisagez d’adopter un look de type rock à l’intérieur, habillez le plafond et les murs avec des feuilles d’aluminium qui se fixent avec une colle spéciale métal.

Le sol

Ne négligez pas aussi le sol de votre mobil-home. Nettoyez-le avec un détergent doux. Vous pouvez aussi adopter un nouveau revêtement de sol, tel que le vinyle ou le parquet collé.

Le mobilier

Comme les placards et les tiroirs sont nombreux dans les mobil-homes, donnez-les un nouveau look à travers quelques couches de peinture. Avant de les repeindre, dégraissez et poncez les surfaces, puis appliquez une sous-couche et choisissez des teintes vives qui riment avec les vacances.

Passez maintenant à la banquette, en la recouvrant avec un tissu contemporain ou du polyvinyle. Optez pour un revêtement de banquette déhoussable, ce qui facilite son entretien. Ajoutez des coussins colorés pour assurer un réel confort.

Les différents accessoires

De plus, vous pouvez habiller les nombreuses fenêtres de votre mobil-home avec de nouveaux rideaux, avec des tissus et des teintes adaptés à l’ensemble des éléments intérieurs.

Dans le cadre d’une rénovation, les accessoires de décoration jouent aussi un rôle important. De ce fait, essayez de multiplier autant que possible les objets de décoration. Les accessoires déco qui s’adaptent le plus au mobil-home sont les suspensions murales, car elles ne prennent pas beaucoup de place tout en captivant les regards et en offrant du cachet pour l’intérieur. Pour donner plus d’effet, vous pouvez même opter pour les œuvres d’art qui sont inattendues dans ce genre d’endroit.

Bref, si vous ne souhaitez pas procéder à des travaux de rénovation, vous pouvez acquérir un nouveau mobil-home en contactant un professionnel dans le domaine.

Catégories
véranda

Guide d’entretien pour une véranda en bois

Techniques de nettoyage d’une véranda en bois

Au fil du temps, le bois risque de pourrir et de s’abîmer s’il n’est pas bien entretenu. Vous devez donc appliquer le traitement adéquat pour pouvoir jouir de votre véranda en bois durant des années. Si vous souhaitez par contre changer de style de véranda, contactez un professionnel en la matière comme CHABANON ALU, Clermont-l’Hérault. L’entreprise est notamment une spécialiste dans la pose de véranda.

  1. 1- Nettoyage de l’armature en bois :
  2. Nettoyer l’armature en bois de votre véranda à l’eau savonneuse ;
  3. Effectuer cette opération de nettoyage environ tous les 2 ans ;
  4. Protéger les parties exposées à l’extérieur avec une couche de lasure satinée ;
  5. Faire au préalable un léger égrenage des parties à teinter avec une éponge ou du papier à lustrer ;
  6. Appliquer une teinte à l’eau est aussi une autre alternative efficace.

1-2– Pour les différences de teinte apparente

  1. Passer une éponge abrasive au-dessus de la zone concernée afin d’égrener la surface ;
  2. Appliquer une couche fine de teinte dans le sens du fil du bois pour que tout soit homogène.

1-3- Pour les fissures :

Lutter contre l’apparition de fissures est presque impossible car le bois est un matériau vivant. La seule chose à faire est de colmater les écartements avec un produit adéquat.

Conseils pratiques :

  • Appliquer les teintes de protection lorsque la température est favorable (dans les limites indiquées pour le produit) ;
  • Utiliser un kit de teinte pour gagner du temps ;
  • Éviter de nettoyer les vérandas en bois avec des produits chimiques.

2- Nettoyage des coulures ou des grosses gouttes :

  1. Laisser couler les coulures durant au moins 3 mois avant de les nettoyer ;
  2. Laisser sécher jusqu’à ce qu’elles deviennent creuses ;
  3. Grattez-les ensuite avec une spatule.

3- Enlèvement des taches blanchâtres :

  1. Passer un chiffon doux imprégné d’essence F sur les taches ;
  2. Continuer jusqu’à ce que les traces disparaissent ;
  3. Laisser sécher à l’air libre.

4- Entretien d’un bois exotique

Le bois exotique est par définition imputrescible et résiste mieux à la saleté. Mais certains types de bois comme les chênes sont plus sensibles et ne supportent pas les conditions météorologiques rudes.

Procédé :

  1. Appliquer un traitement fongicide pour protéger la surface du bois contre les champignons ;
  2. Utiliser de la lasure et des peintures microporeuses pour protéger la surface du bois exotique ;
  3. Remplacer les couches de vernis tous les deux à trois ans.

Entretien des autres modèles de véranda

La véranda en aluminium

Particularité : matériau solide et discret.

  1. Pulvériser un produit nettoyant pour aluminium sur votre véranda ;
  2. Laissez agir durant 30 secondes ;
  3. Enlever les saletés avec une éponge ;
  4. Rincer la surface avec de l’eau claire.

La véranda en PVC

Particularité : matériau moins résistant aux aléas climatiques.

  1. Nettoyer l’armature en PVC avec une éponge imbibée d’eau savonneuse.

La véranda en fer forgé

Particularité : matériau sensible à la corrosion et à la rouille.

  1. Appliquer une couche de vernis et une peinture polyester sur l’ossature de la véranda ;
  2. Nettoyer les saletés présentes sur la surface avec un produit non-abrasif.
Catégories
construction et rénovation

Comment transformer un petit espace en appartement fonctionnel ?

Vous disposez d’un espace trop étroit, mais vous souhaitez le transformer en appartement fonctionnel ? Certes, la transformation est difficile à réaliser mais elle est toujours faisable, même avec un espace de 50 m², et ce, que vous soyez locataire ou bien propriétaire. Mais comment faire ? Pour obtenir un appartement fonctionnel, agréable et ergonomique, découvrez dans cet article 6 différentes astuces d’aménagement malin parmi lesquelles vous pouvez vous inspirer.

Aménagez la hauteur sous plafond de votre appartement

Si vous disposez d’une hauteur sous plafond d’environ 2,5 m ou 3 m ; exploitez cet espace disponible à votre profit.

Pour cela, vous avez le choix parmi 3 solutions possibles :

    • La création de rangements en hauteur pour dégager la surface habitable au sol. Par exemple, vous pouvez mettre en place des étagères de rangements fermés en bois si vous penchez pour le style minimaliste. Mais si vous voulez un style plus pointu, mélangez le bois avec d’autres matériaux et essayez aussi de varier les couleurs.
    • L’installation d’une bibliothèque et d’une échelle design pour un accès facile.
    • L’aménagement d’une mezzanine qui nécessite au moins une hauteur sous plafond de 4 m. La mezzanine peut accueillir votre lit pour vous faire gagner quelques m² de plus en dessous.

Quel que soit votre choix, vérifiez que les murs et les cloisons sont assez solides pour supporter des charges lourdes. Pour être plus sûr, faites appel à des professionnels.

Exploitez les recoins et les espaces perdus en intérieur

Dans un petit appartement, il existe de nombreuses zones inexploitées. Alors qu’elles peuvent être décorées et employées comme des espaces fonctionnels à part entière. Pour ce faire, utilisez votre créativité.

Ainsi, vous pouvez aménager l’un des angles de votre pièce de vie pour en faire un petit bureau d’appoint.

Vous pouvez également utiliser le long de votre couloir comme dressing ou y installer un mobilier servant de range-chaussures.

Par ailleurs, si vous disposez d’une entrée, faites-en un espace dédié au rangement en y mettant en place des patères, des étagères ou bien une petite console.

Optimisez la praticité de votre salle de bains

Un petit appartement est toujours synonyme d’une petite salle de bains. Ainsi, il est primordial de la rendre la plus pratique possible.

Pour y arriver, évitez de choisir une baignoire, mais préférez plutôt une douche avec 100 cm de largeur et 70 cm de profondeur. À cela, vous pouvez ajouter un meuble-lavabo suspendu pour libérer l’espace au sol.

En termes de toilettes, optez pour un WC sanibroyeur, qui est adapté au petit espace.

Optez pour un mobilier multifonction

L’utilisation d’un mobilier multifonction réduit les risques d’encombrement et de désordre qui font paraître une pièce plus petite qu’elle ne l’est déjà.

Polyvalent, le mobilier multifonctions s’adapte à plusieurs situations. Par ailleurs, il offre des possibilités de personnalisation. Il est aussi plus économique à l’achat en vous évitant d’acheter plusieurs meubles.

Le meuble multifonction le plus populaire est le canapé-lit convertible. Si vous souhaitez en acquérir, veillez à ce que l’épaisseur atteigne au moins les 14 cm et que la densité du matelas affiche au moins 30 kg/m³. En optant pour le canapé-lit convertible, vous avez l’embarras du choix entre de nombreux modèles dont certains sont très designs et agréables.

Il existe d’autres exemples de mobilier multifonctions, comme l’armoire-cloison, le meuble-bar de cuisine, la bibliothèque faisant office de bureau, l’ottoman qui peut servir de table basse, de commode ou de table de chevet, et d’autres encore.

Misez sur des meubles escamotables

Les meubles escamotables adoptent un principe simple : ils sont facilement accessibles au moment où vous en avez besoin. Le reste du temps, lorsqu’ils ne sont pas utilisés, ils sont dissimulés pour éviter tout encombrement.

Ils constituent un allié de taille pour l’aménagement d’un petit appartement. À titre d’illustration, il y a entre autres, les tiroirs intégrés sous le sommier, le lit rabattable ou mural, la penderie extensible, le bureau pliable, la table murale rabattable et la cuisine équipée cachée dans un placard.

Catégories
revêtement de sol

Conseils pratiques pour rénover les joints de carrelage

Au sol comme au mur, les joints de carrelage sont exposés aux chocs et aux éclaboussures, surtout dans la salle de bains et dans la cuisine. Lorsque ces joints sont ternes, l’aspect du carrelage devient moins esthétique. La solution ? Pensez à les rénover. Voici quelques conseils pratiques pour un résultat impeccable.

Nettoyer et gratter les joints de carrelage

Les produits ménagers utilisés dans la cuisine s’associent au tartre pour former des dépôts de salissure qui évoluent en traces sombres sur les joints de carrelage. D’un autre côté, il y a l’humidité qui se transforme en moisissures. C’est l’épreuve du temps. Il existe différentes méthodes pour redonner aux joints toute leur esthétique et leur étanchéité. La plus simple est de les nettoyer et de les gratter. En effet, il suffit parfois de faire un nettoyage en profondeur pour redonner au carrelage son charme d’antan. Pour ce faire :

– Nettoyez efficacement les joints noircis à l’aide des produits d’usage quotidien (vinaigre, liquide vaisselle, eau de javel…) ou d’une formule spéciale. Éliminez au maximum toutes les traces de moisissures ou de salissures. Attendez le séchage complet avant d’entamer les travaux de rénovation. Le temps de nettoyage et les efforts nécessaires dépendent du niveau d’encrassement et de la méthode appliquée (nettoyage à l’aide d’un chiffon imbibé d’un produit, pulvérisation ou badigeonnage…). La solution la plus pratique et la plus efficace consiste à pulvériser un produit spécial anti-moisissures, puis à essuyer les joints à l’éponge après l’avoir laissé agir quelques minutes.

– Les anciens joints peuvent également s’effriter et présenter des creux. Dans ce cas, il faudra les gratter afin de recréer l’espace entre les carreaux, comme dans la pose de carrelage neuf. Retirez les joints abîmés le plus en profondeur possible. Selon la largeur des joints et la dureté du mortier mis en œuvre, le grattage s’effectue manuellement (à l’aide d’un grattoir à déjointer) ou de façon mécanique. L’outil le plus pratique pour effectuer cette opération est la meuleuse d’angle dotée d’un disque diamanté. Attention ! L’utilisation de cet outil agressif à grande vitesse de rotation exige une grande dextérité. N’oubliez pas de porter les accessoires nécessaires pour vous protéger des poussières et des éclats de carreaux. Privilégiez le grattoir électrique si la surface à rénover est importante. Après grattage, dépoussiérez les joints et la pièce. Nettoyez ensuite le carrelage avec une serpillière ou une éponge humide.

Jointer les carreaux

Dans certaines situations, il faut procéder au jointoiement global des carreaux. La solution la plus facile est d’utiliser une pâte à joint prête à l’emploi en tube. Pour réaliser l’opération, procédez comme suit :

– Positionnez le tube à la surface où se trouvent les joints à rénover ;

– Appliquez la pâte de façon uniforme, en exerçant une pression régulière sur le tube ;

– Retirez le surplus de pâte en utilisant une raclette ;

– Frottez bien la surface à l’aide d’une éponge.

Outre la pâte à joint, il est également possible d’utiliser un mortier de jointoiement en poudre de la couleur souhaitée. Dans ce cas, mélangez le mortier en poudre avec de l’eau dans un bac tout en respectant le dosage préconisé par le fabricant.

Le procédé est simple :

– Appliquez le joint directement sur les carreaux à l’aide d’une spatule ou d’une truelle ;

– Étalez le joint avec un platoir par des mouvements diagonaux pour combler toutes les surfaces ;

– Laissez le joint sécher quelques minutes et passez le platoir de nettoyage très doucement sur les surfaces traitées afin de retirer tous les résidus de joint ;

– Nettoyez l’excès de mortier avec une éponge imbibée d’eau claire et bien essorée. Utilisez un kit bac à joints, très pratique pour cette opération.

Catégories
Sécurité

Sonnette sans fil : comment choisir et quel modèle ?

Les sonnettes sont des éléments de la maison permettant de signaler qu’il y a des invités qui arrivent ou bien un livreur qui apporte vos colis. Cela leur évitera de crier pour être reçus. C’est aussi pour des raisons de sécurité que l’on installe ce genre de dispositif. Actuellement, la technologie ne cesse d’émerveiller le monde entier. Il existe maintenant des sonnettes sans fil. Quels en sont les critères de choix  ? On vous dit tout dans cet article.

Sonnette sans fil : tout ce qu’il faut savoir

C’est un dispositif n’ayant pas besoin de câble pour fonctionner. C’est un réel avantage, puisqu’il n’a pas besoin de branchement, et est donc facile à installer. Ce type de sonnette est idéal pour les personnes qui n’apprécient pas de voir différents fils s’éparpiller partout, discrétion et esthétique assuré. Ce type de dispositif est plutôt destiné aux professionnels de la santé qui ont un cabinet privé. On peut aussi l’installer dans un appartement ou dans une usine. En général, on utilise la sonnette sans fil pour les maisons à grand espace. Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances en bricolage pour l’installer.

Le fonctionnement de la sonnette sans fil varie selon le modèle. En général, elle est constituée d’un bouton émetteur et d’un récepteur. L’émetteur est placé sur la porte d’entrée avec un adhésif fourni ou quelques vis, tandis que pour le récepteur, on le branche sur une prise murale. Le signal est transmis même à 400 m de votre maison. Si un visiteur appuie sur le bouton, vous allez sûrement entendre. Il est important de choisir un modèle qui émet un signal assez puissant pour que le récepteur puisse le capter. Pour s’assurer qu’on entend les sonneries, on vous conseille d’installer plusieurs récepteurs.

Les différents types de sonnettes sans fil

Pour mieux vous guider dans le choix de votre sonnette sans fil, on vous étalera les différents types de sonnettes.

La sonnette sans fil connectée

La sonnette connectée est un dispositif de sonnerie fonctionnant par un bluetooth ou par Wifi. Elle vous permet d’envoyer une notification sur votre portable ou d’autres appareils, si une personne sonne chez vous. Dans ce cas-là, vous n’aurez pas besoin d’installer plusieurs récepteurs dans votre maison. N’importe où, vous serez prévenu dès qu’une personne appuie sur votre sonnette.

La sonnette sans fil sans piles

Comme son nom l’indique, le bouton-poussoir fonctionne sans piles. Ce dispositif est surnommé « piezoélectrique ». Lorsqu’une personne appuie dessus, la pression provoque un courant électrique, permettant d’avoir un signal au carillon. Cette sonnette est économique et écologique, idéal pour les personnes qui préservent l’environnement.

La sonnette sans fil avec carillon sur secteur

On tient à préciser que les boutons à l’entrée sont équipés de plusieurs piles en lithium ayant une durée de vie de 3 ans selon la marque. Le carillon ou récepteur est branché sur secteur, mais doit prendre en compte la capacité de portée pour obtenir une meilleure réception de signal.

La sonnette sans fil avec carillon à piles

La différence avec le type précédent, le carillon fonctionne avec des piles. L’emplacement dépend de votre choix et de la portée par rapport à votre porte ou votre portail. C’est un excellent choix pour une pièce qui ne possède aucune prise électrique. Un autre atout à sa manche : vous pouvez l’emmener avec vous si votre maison est très loin du portail. Cependant, il faut vérifier la durabilité des piles, sinon, vous devez les changer de temps en temps.

Catégories
Toiture

Guide d’installation d’un toit en polycarbonate

Le choix du toit de la maison n’est pas à prendre à la légère. Cela est dû au fait qu’il permet de fournir une bonne isolation et étanchéité au bâtiment. Pour avoir un toit à la fois résistant et esthétique, optez pour le modèle en polycarbonate. En suivant cet article, retrouvez le guide d’installation de ce type de toiture.

Procéder à quelques préparatifs

Avant de poser un toit en polycarbonate, vous devez déterminer la taille des feuilles de polycarbonate qui répond au mieux à vos attentes. Vous êtes également tenu de mettre en place une ossature en bois afin de maintenir la toiture en polycarbonate. Une inclinaison de 5° minimum est conseillée. Dans l’idéal, la pente se situe à 10°. En ce qui concerne l’entraxe des chevrons, choisissez soit le modèle 60 x 60 soit celui 60 x 80.

Se munir du bon matériel

Pour mener à bien l’installation du toit en polycarbonate, l’utilisation de certains équipements est indispensable. Il y a par exemple la visseuse, le niveau, la perceuse, le mètre, la disqueuse et le crayon. Pour limiter les risques d’incident lors de la pose de toit en polycarbonate, pensez entre autres à porter des gants, des lunettes, des chaussures de protection, une combinaison et d’autres équipements de sécurité personnelle. N’oubliez pas non plus les feuilles de polycarbonate. Elles sont disponibles en 2 et 3 m. Vous pouvez également trouver des modèles avec de grande dimension chez certains fournisseurs.

Préparer les feuilles de couverture en polycarbonate

La préparation des feuilles de couverture en polycarbonate consiste à enlever d’abord le plastique de protection qui se situe en haut et en bas de la plaque. Par la suite, vous procédez à l’application d’un ruban perforé en haut et en bas de chacune des feuilles de polycarbonate.

Réaliser la pose des bases de profilés

Pour poser les bases de profilés ou les capots dans le cadre d’une installation de toit en polycarbonate, prenez des vis à fixer sur les bords des feuilles. Vous devez généralement poser un vis tous les 30 cm jusqu’à recouvrir entièrement la surface du toit. Pour que la toiture soit bien stable, veillez à ajouter des arrêts de plaque en bout de profil de chaque feuille. N’oubliez pas non plus de prévoir un bon système d’écoulement d’eau de pluie en perçant au niveau des arrêts de plaque.

Effectuer la pose des feuilles de polycarbonate

Pour installer les feuilles de polycarbonate, assurez-vous d’orienter la partie traitée contre les UV vers l’extérieur de la maison. Veillez à installer les plaques dans le profil de bordure déjà mis en place. En ce qui concerne l’autre extrémité, elle doit être vissée à un second profil. Procédez de la même manière jusqu’à ce que la totalité du toit soit terminée. N’oubliez pas d’utiliser des capots de liaison ou des capots entre chaque plaque pour assurer la stabilité de la structure.

Réaliser la pose des profils d’obturation

La pose des profils d’obturation est la dernière étape de l’installation du toit en polycarbonate. Pour ce faire, munissez-vous d’un maillet afin de réaliser des trous de 15 à 20 cm. Cela permet de bien aérer les alvéolves. À la fin, mettez en place la faîtière. Dans le cas de toit en pente, utilisez des vis.

Pour poser facilement le toit en polycarbonate, utilisez le bon équipement et trouvez une deuxième personne pour vous aider. Par contre, si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, il vaut mieux prendre contact avec une entreprise spécialisée dans le domaine. Vous pouvez vous renseigner directement auprès des établissements concernés ou user du bouche-à-oreille.

Catégories
Sécurité

Désactiver une alarme maison : les étapes à suivre

Les alarmes domestiques contribuent à réduire le risque qu’une propriété devient la cible des cambrioleurs et les vandales. Par la même occasion, elles accroissent la sécurité et la protection à l’intérieur et à l’extérieur de votre maison. Dans certains cas, il se peut que l’alarme se déclenche et vous devez la désactiver. Pour ce faire, suivez les étapes développées dans l’article qui suit.

Points à savoir

Le mode de désactivation d’une alarme de maison dépend du système de sécurité dont vous disposez. Avant de désactiver votre alarme de maison, sachez que vous pouvez être financièrement responsable de tout dommage ou problème.

Par ailleurs, il existe différentes méthodes pour désactiver une alarme de maison.

Désactiver depuis la centrale d’alarme

Sachez que vous ne pouvez pas avoir accès au mode de protection sur la centrale d’alarme. L’utilisation d’un lecteur de badge ou d’une télécommande est requise. Mais pour la désactivation d’une alarme en mode de protection partielle, vous n’avez qu’à appuyer sur la touche sous forme de petit cadenas ouvert. Votre centrale vous indiquera le mode de protection activé et vous remarquerez que le symbole clignote. Par la suite, appuyez sur l’icône correspondante pour l’arrêter.

Désactiver depuis le lecteur de badges d’accès

Ce mode de désactivation d’alarme de maison est assez pratique dans la mesure où

le lecteur de badge peut armer et désarmer votre système d’alarme. De cette manière vous n’avez pas à retenir et à saisir un code. Grâce à la technologie REID, vous n’aurez qu’à présenter votre badge face au lecteur. Ce dernier vérifie tout d’abord la validité du badge et procède à la désactivation. Si le lecteur affiche une lumière verte c’est que l’opération a réussi. Dans le cas contraire, il affichera une couleur rouge.

Désactiver à l’aide d’une télécommande

La télécommande permet une meilleure gestion de votre alarme sans que vous ayez à accéder jusqu’à la centrale d’alarme ou au lecteur de badges d’accès. Grâce aux fonctionnalités de la télécommande, un voyant rouge s’allume rapidement pour confirmer l’envoi de la commande. Une fois que celle-ci est exécutée, le voyant s’allume pour indiquer la réussite du processus.

Les étapes à suivre

Pour désactiver, une alarme de maison, il est important de suivre les étapes suivantes :

  • Trouvez l’emplacement du panneau d’alarme principale. Il se présente généralement sous forme d’une boîte en métal qui se trouve dans un placard. Ce dernier est équipé d’un circuit de contrôle. Une batterie de secours est reliée aux claviers ou autres périphériques par un fil.

  • Pour arrêter l’alarme, déconnectez la transformatrice de basse tension. Cette dernière est souvent fixée par une vis.

  • Ouvrez la centrale d’alarme qui est fermée par une clé. Cela vous permettra de repérer et de débrancher tous les claviers pour arrêter le bruit.

  • Débranchez les fils de la batterie en secouant le connecteur d’un côté et de l’autre.

  • Détectez les vis AC, Power, desserrez puis retirez le fil pour interrompre le circuit et arrêter l’alimentation.

Vérifiez le câblage

Si les instructions ne vous ont pas aidé à désactiver l’alarme, vérifiez si le câblage de votre système d’alarme est corrodé. Pour cela, utilisez un voltmètre pour mesurer le potentiel électrique. Sachez que ce type de manipulation requiert un certain niveau de compétences. Ainsi, il est plus prudent de contacter un professionnel si vous êtes novice.

Contactez votre fournisseur

Si vos tentatives sont infructueuses, contactez votre fournisseur en service de sécurité. En fonction des cas qui peuvent se présenter, ils vous donneront des conseils par téléphone ou se déplaceront pour résoudre le problème.

Catégories
Sécurité

Guide d’achat d’une sonnette connectée

Dans le cadre du renforcement de la sécurité de votre entourage, vous avez l’embarras du choix en termes de dispositif, dont la sonnette connectée. Elle permet au propriétaire d’être averti via un téléphone ou un autre appareil électronique de l’arrivée d’une personne près de la porte d’entrée. Cette technologie est disponible en différents modèles. En suivant cet article, découvrez le guide d’achat d’une sonnette connectée.

Le champ de vision

Avant d’acheter une sonnette connectée, de nombreux paramètres sont à considérer, notamment le champ de vision du dispositif. Il se présente généralement sous le format 16:9. Cela est amplement suffisant pour bénéficier d’une bonne vue à l’extérieur. Vous pouvez apercevoir l’individu en intégrale, mais un peu moins large. Certains types de sonnettes connectées sont également dotées d’un format 4:3, tandis que d’autres possèdent une vision plus carrée. Selon vos préférences, les possibilités sont infinies.

La qualité de la vidéo

La qualité de la vidéo est aussi à prendre en compte avant d’acheter un modèle de sonnette connectée. Veillez donc à privilégier un appareil qui est doté d’une caméra qui diffuse des images nettes, à l’exemple de la sonnette connectée qui est équipée du mode HDR. Il s’agit d’un réglage qui permet d’obtenir une image plus nette. En principe, plus la résolution du dispositif est grande, plus la netteté de l’image augmente.

Le système de stockage ou cloud

Parmi les nombreux paramètres à considérer avant de vous lancer dans l’achat d’une sonnette connectée, retrouvez le mode de stockage ou cloud. Cela peut s’effectuer via une carte SD ou dans le cloud. Si vous optez pour cette dernière solution, vous devez disposer d’un abonnement aux services. De cette façon, vous pouvez avoir accès aux enregistrements durant les 30 derniers jours. Dans certains cas, il est même possible de visionner les vidéos qui vous intéressent particulièrement.

La compatibilité

Tous les modèles de sonnette connectée ne se ressemblent pas. C’est la raison pour laquelle vous devez vous assurer que le dispositif que vous avez sélectionné correspond à votre système de sécurité. Certaines versions sont compatibles avec Google Assistant, tandis que d’autres conviennent plus à Amazon Alexa. De cette façon, d’une simple commande vocale, vous pouvez contrôler l’ouverture ou la fermeture de votre porte d’entrée.

L’existence d’un système de détection de mouvement

Pour trouver le bon modèle de sonnette connectée, l’existence d’un système de détection de mouvement est aussi à considérer. De cette façon, dès qu’une personne s’approche de la porte, celui-ci se déclenche afin de vous avertir de la présence d’un individu. Cela vous permet entre autres de ne pas vous déplacer pour rien.

La vision nocturne

Afin d’avoir une vision nette de l’identité de la personne qui vous rend visite même durant la nuit, optez pour une sonnette connectée avec une vision nocturne. Pour ce faire, privilégiez les modèles avec une caméra à vision infrarouge ou avec LED.

Les différents types de sonnette connectée existants

Afin de trouver la sonnette connectée qui répond au mieux à vos attentes, tenez d’abord compte des versions disponibles sur le marché. En voici les plus populaires :

  • Arlo AVD 2001 ;
  • Toucan Vidéo V264 ;
  • Netatmo ;
  • TMEZON ;
  • NEDIS ;
  • EZVIS.

D’autres modèles tels que Eufy Security, Ring Video Doorbell, Comelit Kitvisto et Bell Téléphone sont également au choix. Ils possèdent chacun leurs particularités respectives et répond à des besoins spécifiques. Bref, pour trouver la sonnette connectée qui s’adapte à vos besoins, n’hésitez pas à vous référer à ce guide d’achat. Vous pouvez aussi demander conseil auprès d’un professionnel pour gagner du temps et bénéficier d’un dispositif de bonne qualité. N’hésitez pas à utiliser le bouche-à-oreille pour trouver le bon prestataire.