Catégories
Rénovation

Comment rénover un mobil-home ?

Le mobil-home est la résidence mobile de loisirs par excellence. Il peut même être utilisé comme résidence permanente ou secondaire. Il offre un intérieur confortable et assez spacieux avec ses différents espaces : une terrasse, un salon panoramique ou central, une cuisine équipée, une salle de bains, des chambres et différents endroits pour les rangements. Si vous souhaitez rendre plus agréables vos prochains séjours en mobil-home ou si vous envisagez de le mettre en location ou en vente, faites des travaux de rénovation. Pour réussir à rénover ou à relooker votre mobil-home, suivez les conseils énumérés ci-dessous.

Donnez une seconde jeunesse à l’extérieur de votre mobil-home

L’extérieur du mobil-home est le plus exposé aux différentes intempéries, ce qui peut conduire à des dégradations importantes. Pour le faire paraître comme un mobil-home neuf, portez une attention particulière à son extérieur.

Le nettoyage des façades

La rénovation de l’extérieur du mobil-home doit commencer par le nettoyage de la façade. La méthode de nettoyage dépend du type de matériau. À titre d’illustration, le nettoyage du bardage en vinyle se fait à l’aide d’un jet d’eau et d’une éponge. Pour le nettoyage du bardage en bois, il faut utiliser des produits spécifiques servant à protéger le matériau contre les agressions extérieures. Pour ce faire, appliquez une couche de lasure pour préserver la couleur du bois ou pour éviter sa détérioration précoce. Vous pouvez aussi utiliser un dégriseur afin de nettoyer le bois efficacement. Par ailleurs, si vous avez les moyens, vous pouvez repeindre entièrement le bardage extérieur avec une couleur tendance.

La vérification des gouttières

En outre, pour l’extérieur, il faut vérifier régulièrement les gouttières afin d’éviter toute obstruction due aux feuilles d’arbres, aux aiguilles de pins et aux autres débris. En effet, si les gouttières sont obstruées, les eaux de pluie risquent de s’accumuler et de provoquer une infiltration dans le mobil-home.

La couverture de la terrasse

Si vous disposez d’un mobil-home avec terrasse, vous pouvez la recouvrir avec un auvent en toile ou avec un voilage.

Apportez un coup de jeune à l’intérieur du mobil-home

Pour rénover l’intérieur de votre mobil-home, prenez en compte tous les éléments qui s’y trouvent.

Le plafond et les murs

S’agissant du plafond et des murs, ils sont généralement fabriqués avec des matériaux faciles à entretenir, nettoyez-les avec une éponge imbibée d’eau savonneuse et séchez avec un chiffon propre. Par la suite, vous pouvez habiller vos murs avec du papier peint avec des couleurs et des motifs de votre choix. Si vous envisagez d’adopter un look de type rock à l’intérieur, habillez le plafond et les murs avec des feuilles d’aluminium qui se fixent avec une colle spéciale métal.

Le sol

Ne négligez pas aussi le sol de votre mobil-home. Nettoyez-le avec un détergent doux. Vous pouvez aussi adopter un nouveau revêtement de sol, tel que le vinyle ou le parquet collé.

Le mobilier

Comme les placards et les tiroirs sont nombreux dans les mobil-homes, donnez-les un nouveau look à travers quelques couches de peinture. Avant de les repeindre, dégraissez et poncez les surfaces, puis appliquez une sous-couche et choisissez des teintes vives qui riment avec les vacances.

Passez maintenant à la banquette, en la recouvrant avec un tissu contemporain ou du polyvinyle. Optez pour un revêtement de banquette déhoussable, ce qui facilite son entretien. Ajoutez des coussins colorés pour assurer un réel confort.

Les différents accessoires

De plus, vous pouvez habiller les nombreuses fenêtres de votre mobil-home avec de nouveaux rideaux, avec des tissus et des teintes adaptés à l’ensemble des éléments intérieurs.

Dans le cadre d’une rénovation, les accessoires de décoration jouent aussi un rôle important. De ce fait, essayez de multiplier autant que possible les objets de décoration. Les accessoires déco qui s’adaptent le plus au mobil-home sont les suspensions murales, car elles ne prennent pas beaucoup de place tout en captivant les regards et en offrant du cachet pour l’intérieur. Pour donner plus d’effet, vous pouvez même opter pour les œuvres d’art qui sont inattendues dans ce genre d’endroit.

Bref, si vous ne souhaitez pas procéder à des travaux de rénovation, vous pouvez acquérir un nouveau mobil-home en contactant un professionnel dans le domaine.

Catégories
Toiture

Guide d’installation d’un toit en polycarbonate

Le choix du toit de la maison n’est pas à prendre à la légère. Cela est dû au fait qu’il permet de fournir une bonne isolation et étanchéité au bâtiment. Pour avoir un toit à la fois résistant et esthétique, optez pour le modèle en polycarbonate. En suivant cet article, retrouvez le guide d’installation de ce type de toiture.

Procéder à quelques préparatifs

Avant de poser un toit en polycarbonate, vous devez déterminer la taille des feuilles de polycarbonate qui répond au mieux à vos attentes. Vous êtes également tenu de mettre en place une ossature en bois afin de maintenir la toiture en polycarbonate. Une inclinaison de 5° minimum est conseillée. Dans l’idéal, la pente se situe à 10°. En ce qui concerne l’entraxe des chevrons, choisissez soit le modèle 60 x 60 soit celui 60 x 80.

Se munir du bon matériel

Pour mener à bien l’installation du toit en polycarbonate, l’utilisation de certains équipements est indispensable. Il y a par exemple la visseuse, le niveau, la perceuse, le mètre, la disqueuse et le crayon. Pour limiter les risques d’incident lors de la pose de toit en polycarbonate, pensez entre autres à porter des gants, des lunettes, des chaussures de protection, une combinaison et d’autres équipements de sécurité personnelle. N’oubliez pas non plus les feuilles de polycarbonate. Elles sont disponibles en 2 et 3 m. Vous pouvez également trouver des modèles avec de grande dimension chez certains fournisseurs.

Préparer les feuilles de couverture en polycarbonate

La préparation des feuilles de couverture en polycarbonate consiste à enlever d’abord le plastique de protection qui se situe en haut et en bas de la plaque. Par la suite, vous procédez à l’application d’un ruban perforé en haut et en bas de chacune des feuilles de polycarbonate.

Réaliser la pose des bases de profilés

Pour poser les bases de profilés ou les capots dans le cadre d’une installation de toit en polycarbonate, prenez des vis à fixer sur les bords des feuilles. Vous devez généralement poser un vis tous les 30 cm jusqu’à recouvrir entièrement la surface du toit. Pour que la toiture soit bien stable, veillez à ajouter des arrêts de plaque en bout de profil de chaque feuille. N’oubliez pas non plus de prévoir un bon système d’écoulement d’eau de pluie en perçant au niveau des arrêts de plaque.

Effectuer la pose des feuilles de polycarbonate

Pour installer les feuilles de polycarbonate, assurez-vous d’orienter la partie traitée contre les UV vers l’extérieur de la maison. Veillez à installer les plaques dans le profil de bordure déjà mis en place. En ce qui concerne l’autre extrémité, elle doit être vissée à un second profil. Procédez de la même manière jusqu’à ce que la totalité du toit soit terminée. N’oubliez pas d’utiliser des capots de liaison ou des capots entre chaque plaque pour assurer la stabilité de la structure.

Réaliser la pose des profils d’obturation

La pose des profils d’obturation est la dernière étape de l’installation du toit en polycarbonate. Pour ce faire, munissez-vous d’un maillet afin de réaliser des trous de 15 à 20 cm. Cela permet de bien aérer les alvéolves. À la fin, mettez en place la faîtière. Dans le cas de toit en pente, utilisez des vis.

Pour poser facilement le toit en polycarbonate, utilisez le bon équipement et trouvez une deuxième personne pour vous aider. Par contre, si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, il vaut mieux prendre contact avec une entreprise spécialisée dans le domaine. Vous pouvez vous renseigner directement auprès des établissements concernés ou user du bouche-à-oreille.

Catégories
Menuiserie

Quelle aide financière pour une installation de porte d’entrée ?

Le changement d’une porte d’entrée est une dépense conséquente demandant mûre réflexion. Il existe de nombreuses raisons à cela, notamment pour des mesures de sécurité et esthétiques. Afin de vous aider à budgéter votre projet d’installation, cet article va vous énumérer les différentes aides financières possibles pour réaliser vos travaux.

1- Le crédit d’impôt de transition énergétique (CITE)

Améliorer la performance énergétique d’une maison passe par le changement de la porte d’entrée. C’est indispensable pour garantir le bon isolement de votre habitation, surtout lors des saisons hivernales. L’État offre un crédit d’impôt pour alléger les dépenses relatives à votre nouvel achat, dans cette optique.

Cependant, vous devez répondre à certains critères avant d’en bénéficier. En effet, la valeur de la performance thermique de la porte doit être inférieure ou correspondre à 1,7 W/(m²K).

Remboursement des travaux :

  • Personne vivant seule : à hauteur de 8 000 euros ;
  • Couple : 16 000 euros ;

Autres conditions : les occupants à titre gratuit et les locataires ne bénéficient pas de cet impôt. Seules les propriétaires possédant une résidence principale peuvent être éligibles à cette aide financière.

Construction : une maison de plus de deux ans

Particularité : portes intérieures et portes donnant sur l’extérieur.

2- L’éco-PTZ

Comme toute aide financière, l’éco-PTZ est aussi régi par des paramètres de sélection. Vous devez répondre notamment aux critères de performance thermique suivants :

Installation : par un professionnel RGE

Performance énergétique : analyse au préalable par une étude thermique

Montants :

  • Pour deux travaux : cela peut aller jusqu’à 25 000 euros ;
  • Pour trois travaux : cela peut atteindre les 50 000 euros ;

Bénéficiaire : propriétaires

Démarches : auprès d’un établissement bancaire. Le remboursement de l’éco prêt à taux zéro se fait sur une durée de 15 ans maximum.

Autres conditions :

  • Résidence principale ;
  • Équipement performant et réglementaire ;

Bouquet de travaux :

  • Isolation du toit, murs ;
  • Pose de fenêtres ou de portes-fenêtres ;
  • Remplacement d’un système de chauffage (énergie renouvelable), etc.

3- La réduction du taux de TVA

Il existe deux types de réduction de TVA :

  • TVA 5,5 % pour des travaux de rénovation au niveau de la qualité énergétique du logement ;
  • TVA 10 % pour des travaux d’amélioration et transformation des ouvertures de la maison ;

Cette subvention est la meilleure solution pour les ménages à petit budget. Voici les conditions à remplir pour bénéficier de cette aide :

Destinataires :

  • Propriétaire ;
  • Locataire ;
  • Occupant à titre gratuit d’un logement.

Conditions : résidence principale ou secondaire.

Démarches : les travaux sont directement imputés à la facture de l’installateur.

4- L’Anah ou Agence Nationale de l’amélioration de l’habitat

L’Agence Nationale de l’amélioration de l’habitat est une aide de remplacement des portes d’entrée pour les foyers. Pour être éligible, vous devez réunir les conditions suivantes :

Prise en charge : une seule partie des travaux

Démarches :

  • Remplissage de formulaire ;
  • Fournitures de pièces justificatives avec devis ;

Bénéficiaires : particulier, familles modestes.

Autres aides du même type : Aide à la Solidarité Écologique (ASE), destinée aux propriétaires occupants, aux bailleurs et aux syndicats de copropriétaires. Les travaux effectués doivent être conséquents. L’ASE est en complémentarité avec l’Anah (conditions de revenus).

5- Le certificat d’économies d’énergie (CEE)

Le CEE est une obligation imputée aux entreprises de distribution de gaz, d’électricité, de compagnies pétrolières et d’autres entités travaillant dans le secteur des énergies renouvelables. Le but est d’aider les familles à réduire leur consommation en énergie.

Les entreprises sollicitent les particuliers à investir dans des solutions éco-énergétiques pour réduire leurs empreintes énergétiques.

6- Les chèques énergies

Les chèques énergies servent à financer des projets d’amélioration en performance énergétique. Ce coup de pouce financier est uniquement effectif dans certains départements comme l’Ardèche, L’Aveyron, les Côtes-d’Armor et le Pas-de-Calais. La condition reste la même pour toute aide : vous devez faire appel à un artisan professionnel certifié pour la pose de votre porte et tous les travaux en général.

Catégories
Rénovation

Quel prix au m² envisager pour des travaux de peinture ?

Pour une belle maison ou un immobilier hors du commun, il est important de miser sur un bon choix d’aménagement. Il est tout aussi capital de prendre en compte les différents décors qui donnent du caractère au bâtiment. Pour cela, parmi les éléments à prendre en compte pour une décoration parfaite, il y a les travaux de peinture. Ils participent à donner du relief à vos pièces et à imposer des couleurs en fonction de vos goûts. Quel prix faut-il prévoir au m2 pour ce genre de travaux ? Tout à ce propos ici.

Catégories
Rénovation

Comment bien préparer un projet de rénovation ?

Il est parfois indispensable de réaliser des travaux de rénovation afin d’optimiser le bien-être et le confort de vie au sein d’une maison. Cela vous permettra de donner un coup de neuf à votre habitation, mais c’est aussi une occasion d’améliorer sa performance énergétique. Toutefois, il est important de bien s’organiser au préalable avant d’entamer les travaux escomptés. En effet, c’est la préparation qui garantit la réussite d’un projet. Voici quelques conseils qui vous seront utiles pour bien préparer vos projets de rénovation.

La définition du projet

La rénovation désigne une activité visant à remplacer certains éléments de la propriété en utilisant des matériaux neufs et modernes. Les changements sont parfois nécessaires si une partie du bâtiment est endommagée. Il également possible de procéder à la rénovation afin d’améliorer l’apparence et aussi certaines performances de la maison, notamment le renforcement de la sécurité ou de l’isolation. Mais il est aussi d’usage d’effectuer des travaux en prévision d’un événement futur, c’est le cas quand on prépare sa toiture pour l’hiver. Dans tous les cas, il est important de bien délimiter le projet et de définir les objectifs de la rénovation, et ce, afin de bien organiser les démarches pour la réalisation effective.

La liste des travaux

Une fois que le projet est défini, il est temps de lister les travaux à effectuer. Il est impératif de passer par cette étape afin d’estimer le budget pour la rénovation. Il faut tenir compte du choix des matériaux nécessaires. De ce fait, il faut s’informer sur l’adéquation des matériaux choisis avec le projet. Il faut aussi vérifier si le choix permet d’atteindre l’objectif fixé. Il faut par exemple s’informer pour savoir quel type de menuiserie pourra garantir plus de sécurité, s’il s’agit d’un remplacement des portes ou des fenêtres. Dans un souci de l’environnement, il est aussi conseillé d’opter pour des matériaux écologiques lors d’une rénovation. C’est d’ailleurs un atout qui peut vous servir afin de trouver des financements pour votre projet.

La budgétisation et la recherche des financements

Lorsque la liste des matériaux est définitive, vous devez procéder à la budgétisation de votre projet. À cet effet, il est préférable de comparer les devis et de demander les prix auprès de différents fournisseurs. Notons qu’il faut prendre en compte le transport des matériaux lorsque vous établissez le budget. Pour éviter les dépenses importantes, n’hésitez pas à contacter les vendeurs les plus proches de chez vous. Par ailleurs, si vous avez estimé la somme à dépenser et que vous ne disposiez pas de sa totalité, il faut dès lors entamer les procédures de demandes de financement. Notons qu’en choisissant la rénovation écologique ou énergétique, vous aurez largement plus de chances de bénéficier d’une réduction d’impôt et même d’un financement comme la Prime Rénov. Il faut cependant ajuster votre projet selon les critères imposés.

Les demandes d’autorisation

Afin de pouvoir effectuer des travaux de rénovation, des autorisations sont requises. Les travaux risquant d’influer sur l’urbanisme, c’est pour cela qu’une agrégation de la commune concernée est nécessaire. Il est donc du devoir de la mairie de votre région de délivrer un permis de rénovation si celle-ci juge que votre projet est acceptable. Pour ce faire, il vous faudra demander l’avis d’un entrepreneur certifié et d’adresser une copie de son accord avec le dossier de demande d’autorisation. Il est également préférable de demander l’accord de vos voisins, si vous vivez en copropriété. En effet, votre projet devra être approuvé au préalable par le syndic de copropriété au cours d’une réunion officielle.

Le choix de l’entreprise en charge du projet

Si toutes les démarches sont effectuées, il faut maintenant choisir un entrepreneur qualifié pour réaliser les opérations escomptées. Pour éviter les dépenses liées au transport, il est préférable de choisir une entreprise située au plus proche de votre domicile. N’hésitez pas à faire un comparatif des coûts de réalisation et de la qualité des prestations. Si vous n’avez pas assez d’informations sur ce type d’entreprise, nous vous conseillons de recourir à un courtier en travaux pour vous indiquer les professionnels appropriés pour votre projet de rénovation. Ainsi, vous aurez plus de garantie quant à la qualité des travaux et au tarif qui vous convient.

Catégories
Toiture

Comment préparer sa toiture pour l’hiver ?

L’hiver est une saison rude, et c’est sans nul doute pourquoi  à son approche, les propriétaires de maison s’attèlent sur les travaux pour protéger leur résidence du froid. Afin de garder votre famille en sécurité, il importe de préparer sa maison à combattre l’hiver, mais surtout le toit. Pourquoi ? Tout simplement parce que la toiture d’une propriété est la principale ligne de défense contre les aléas de l’hiver. Après tout, c’est elle qui protège la maison et tout ce qu’il est possible d’y retrouver. Alors, vous vous demandez comment apprêter votre toit pour mener ce combat hivernal ? Toutes les réponses à vos questions se trouvent ici !

Inspecter le toit avant l’hiver

Il s’agit d’une activité à faire tout le temps, mais plus particulièrement lorsque l’hiver est en approche. Comment préparer votre toit si vous n’avez aucune idée de son état actuel ? Cela pourrait donc se révéler assez difficile. C’est la raison pour laquelle une inspection est aussi indispensable. Vous devez vous assurer que votre toiture ne possède aucune anomalie. Il importe de détecter les petits défauts qui pourraient éventuellement mener à une infiltration. Faites des vérifications régulières afin de prévenir et d’opérer les réparations de rigueur. Remettre vote toiture en état est l’une des meilleures façons de la préparer pour l’hiver.

Nettoyage automnal et vérification des gouttières

Durant l’automne, les arbres sont dépouillés de leurs feuilles et généralement, ces dernières atterrissent directement sur les toits des maisons, ou encore dans les gouttières. Dès que l’automne se termine, il est primordial de nettoyer le toit et les gouttières. Il s’agit d’une activité plutôt difficile qui demande énormément de savoir-faire et d’équilibre. Si vous ne savez pas comment procéder, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel.

Le nettoyage de la toiture et des gouttières est une excellente façon de vérifier également si des animaux se sont infestés. Il peut s’agir de ratons laveurs, d’oiseaux ou encore de guêpes. Dans ces cas-là, il est conseillé de faire appel aux sévices d’un exterminateur.

Pour en revenir à la vérification de vos gouttières, il est recommandé de retirer les débris susceptibles de les boucher. Lorsqu’une gouttière est bouchée, cette dernière sera dans l’incapacité totale d’évacuer l’eau. Pour mieux préparer votre toit pour l’hiver, n’hésitez pas à acheter des protège-gouttières. Ces accessoires permettent une élimination efficace de la présence de débris au cours de l’hiver.

Préparer sa toiture pour l’hiver : vérifier l’isolation de la toiture

Pendant l’hiver, tout le monde est exposé à un grand froid. L’une des meilleures manières de se tenir au chaud, est bien évidemment de faire des économies sur les coûts de chauffage. Vous devez donc préserver l’intégrité de votre toiture en procédant à quelques vérifications. Le grenier est-il bien isolé et ventilé ? En effet, une bonne isolation thermique protège du froid, car elle conserve la chaleur à l’intérieur de la maison. Cela réduit donc les besoins en chauffage, et par-dessus tout, vous faites des économies importantes.

Par ailleurs, vous devez vous assurer également que les bardeaux de votre toit sont bien isolés et restent froids. C’est une vérification indispensable pour prévenir la formation de digues de glace dommageables. Si vous avez constaté un problème de formation, il est recommandé de contacter immédiatement votre couvreur.

Il est en mesure de vous dire si la ventilation doit être remplacée ou si l’isolation a besoin de changement.

Parmi les autres moyens de prépare son toit pour l’hiver, vous pouvez simplement ramoner votre cheminée en tenant compte du taux d’humidité du bois. Il est également possible de visualiser vos puits de lumière et de mettre en place du calfeutrant autour de ces derniers. Vous pouvez aussi couvrir votre toit d’un revêtement naturel. En effet, les toitures naturelles faites de plantes sont excellentes pour isoler votre résidence.

Vous savez à présent ce que vous devez faire pour affronter l’hiver. Alors, n’hésitez plus à vous mettre au travail !

Catégories
Isolation

Isolation de maison : 4 bonnes raisons d’opter pour la laine de chanvre

Vous n’êtes pas toujours obligé d’utiliser la laine de verre pour les travaux d’isolation de votre maison. En effet, il existe d’autres alternatives, comme la laine de chanvre. Ce matériau est à la fois plus résistant, plus écologique et plus performant. Mais pourquoi l’utiliser ? Dans cet article, on va vous donner toutes les bonnes raisons d’opter pour la laine de chanvre pour bien isoler votre logement.

Catégories
Toiture

Optez pour une toiture en bardeaux d’asphalte pour allier esthétique et résistance

Le toit est un élément vital pour une habitation. Non seulement, il permet de protéger les habitants de la maison contre les intempéries, mais il joue également un rôle esthétique. En effet, si dans les temps anciens, la toiture n’était là que pour protéger une maisonnée, elle revêt aujourd’hui d’autres enjeux. Raison pour laquelle, lors de la construction ou de la rénovation d’un logement, le choix du type de matériau pour la toiture est capital. En ardoise, en fer ou encore avec des matériaux écologiques, les particuliers ont l’embarras du choix. Pourtant, c’est vers un nouveau style de toit que ces derniers se précipitent : les toitures en bardeaux d’asphalte. Une alternative écologique, économique et esthétique aux anciens modèles de toitures, à découvrir ci-dessous.

Généralité

Par définition, un bardeau est un petit revêtement utilisé sur les toits afin de les protéger des intempéries. Généralement, le plus utilisé dans la construction d’un toit est le bardeau en bois. Cependant, celui-ci tend à disparaître au profit d’autres matériaux dont :

  • la fibre de verre ;
  • le laminé ou architectural ;
  • l’asphalte.

À noter que pour TOITURE OUELLE, un professionnel de la toiture, le bardeau en asphalte est le meilleur d’entre tous, car il allie une bonne étanchéité et une durabilité incomparable.

Le bardeau d’asphalte

C’est un type de bardeau couramment utilisé dans la construction des toitures. Comme son nom l’indique, ce bardeau est constitué d’asphalte (un mélange complexe de bitume, de granulats et de fibres organiques). D’après les statistiques, sa durée de vie dépasse facilement les 30 ans, au contraire de ses confrères qui ne dépassent presque jamais une vingtaine d’années. En outre, un bardeau d’asphalte est reconnaissable grâce à sa face exposée mimant à s’y méprendre la forme de l‘ardoise.

Il en existe plusieurs styles :

  • Le bardeau d’asphalte à trois pattes ;
  • Le bardeau d’asphalte de fente ;
  • Le bardeau d’asphalte style victorien ;
  • Le bardeau d’asphalte « toit ardoise » ;
  • Le bardeau d’asphalte entrecroisé ;
  • Le bardeau d’asphalte architectural ;
  • Le bardeau d’asphalte pour pente douce.

NB : il convient de choisir votre style de bardeau d’asphalte selon le style d’aménagement extérieur de votre maison.

Les enjeux des bardeaux d’asphalte

Le premier avantage d’opter pour ce type de bardeau réside dans son incroyable durabilité. En effet, celui-ci peut tenir plusieurs années. De plus, sa nature protectrice lui permet de durer plus d’une trentaine d’années avant de lentement se désagréger. D’ailleurs, dans le Missouri (où les conditions climatiques sont peu favorables), une maison victorienne a enregistré la plus longue résistance de toits en bardeaux en asphalte de l’histoire (50 ans).

Ensuite, vient la question « économique » qui revêt aussi toute son importance. Sachez qu’un bardeau en asphalte est moins onéreux que les autres types de bardeaux existants. Les matériaux qui le composent étant moins chers, son prix s’en ressent. Mais qu’à cela ne tienne, il n’en est pas moins résistant pour autant. Bien entendu, il existe différentes qualités de bardeaux en asphalte sur le marché, selon votre bourse.

Un autre point à prendre en compte également : l’installation et l’entretien. Rassurez-vous, les bardeaux en asphalte sont sans doute l’une des toitures les plus faciles à installer pour les professionnels. En plus, si vous faites appel à un expert de la toiture, vous n’en aurez que pour quelques heures, avec la garantie d’une finition de qualité et d’une bonne durabilité. Aussi, si le cœur vous en dit, même les amateurs en bricolage peuvent également l’installer, sauf qu’il sera question de bien suivre les étapes et de bien s’équiper afin d’obtenir une belle finition.

Catégories
Menuiserie

Menuiseries en aluminium : comment choisir le bon laquage en poudre

Une touche de couleur à votre porte d’entrée peut conférer plus de personnalité à votre maison. Dans cet article, nous vous montrerons différents types de surface et les options de couleur disponibles afin de vous aider à choisir la bonne finition pour votre menuiserie en aluminium.

Qu’est-ce que le laquage en poudre ?

Le laquage en poudre est une finition de surface plus résistante que la peinture conventionnelle. Plus concrètement, celui-ci résiste aux conditions météorologiques de certaines régions. C’est une couche de polyester qui est cuite sur l’aluminium, créant une finition durable, économique et nécessitant peu d’entretien, ce qui en fait un excellent choix pour les fenêtres et les portes !

Comme le revêtement en poudre est une couche sur l’aluminium, il vous donne la liberté de choisir parmi une gamme de couleurs. L’aluminium est généralement effectué par un laqueur agréé. En conséquence, vous pouvez vous attendre à une bonne uniformité des couleurs, notamment un aspect cohérent de l’aluminium dans toute votre maison. Il existe différentes gammes de peinture en poudre et la meilleure option dépendra des conditions spécifiques de votre site et de la longévité requise.

Laquage en poudre Durralloy

Ce produit polyvalent a été formulé pour les développements résidentiels et les projets commerciaux légers jusqu’à 3 étages du sol. Il convient à une large gamme d’applications intérieures et extérieures et constitue une solution rentable, ce qui en fait notre option de peinture en poudre la plus populaire ! Cependant, comme la couleur peut se détériorer dans des environnements difficiles, elle n’est recommandée que pour les propriétés situées à 100 m ou plus de la ligne de marée haute. Notons toutefois qu’elle bénéficie d’une garantie de 10 ans sur le film et l’intégrité de la couleur.

Laquage en poudre Duratec

Les peintures en poudre Duratec sont des produits de haute qualité offrant une excellente rétention des couleurs et une finition résistante. Ce laquage est légèrement plus résistant que celui de Duralloy et bénéficie donc d’une garantie de 20 ans pour l’intégrité du film. Il est recommandé comme revêtement extrêmement durable pour la menuiserie en aluminium dans les grands projets architecturaux, notamment les projets résidentiels et commerciaux haut de gamme ainsi que les immeubles de grande hauteur. Il convient également aux zones où l’environnement est plus exposé que la normale.

Options de finition de la gamme de peinture en poudre

Deux finitions différentes sont disponibles : mate et satinée. Chacune d’entre elles présente des avantages uniques et la meilleure option dépendra de vos préférences esthétiques et du lieu d’utilisation.

La finition mate est plus résistante aux rayures et plus facile à entretenir, ce qui en fait le choix de finition le plus populaire, tant pour l’équipe de production que pour le client.

Les couleurs satinées ont un aspect élégant et moderne, mais sont moins utilisées. En effet, elles ont tendance à montrer davantage les marques et les empreintes digitales et sont plus difficiles à nettoyer.

Les avantages du laquage en poudre

Efficacité

En raison de l’énergie électromagnétique utilisée pour appliquer la poudre sur les pièces, il n’y a pratiquement pas de déchets dans le processus de revêtement en poudre. De plus, un expert peut appliquer autant (ou aussi peu) de poudre que nécessaire en une seule application. Plutôt que de laisser les pièces sécher entre les couches, tout est fait en une seule fois, ce qui permet d’économiser de l’argent et du temps.

Faible coût

Outre l’argent que vous économiserez en éliminant les étapes supplémentaires, la peinture en poudre est rentable à plusieurs autres égards. Les matériaux utilisés sont achetés en fonction des spécifications du travail. La poudre est moins coûteuse que la peinture, et elle prend moins de place lorsqu’elle est stockée.

Durabilité

En ce qui concerne la finition, le laquage en poudre est plus durable que la plupart des autres options. Lorsqu’elle durcit, la poudre forme des liaisons chimiques dans le processus et crée une finition flexible et durable. Les pièces revêtues de poudre sont, à cet effet, très résistantes à la corrosion, à l’écaillage et aux rayures.

Catégories
Rénovation

Comment donner un coup de neuf à votre balcon en béton

Qui n’aime pas lire un livre ou un magazine sur son balcon lorsqu’il fait beau ? Qui n’aime pas déjeuner ou prendre une tasse de café et admirer la levée du soleil le matin ? Mais aussi beau que le temps puisse être, on peut parfois éviter de s’y rendre, surtout lorsque la déco est flétrie. Quel malheur de devoir se passer de ces bons moments ! Ainsi, si le fait de vouloir vous sentir bien, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, vous importe beaucoup, retrousser vos manches et suiviez ce guide pour raviver et rafraîchir votre balcon.

Donner un bon coup de peinture au garde-corps

A force de subir toutes les intempéries, les coups de soleil et le vent, la peinture s’écaille. C’est une bonne raison de repeindre votre garde-corps. Il est également possible que vous vous lassiez de la couleur que vous avez choisie au tout début. Il est temps d’y remédier. Optez pour le gris pour ne pas détourner l’attention des décorations que vous allez mettre en place. Discret et inconditionnel, il s’associera très facilement aux autres couleurs, à commencer par la couleur de votre mur. Certes, pour plus de style, le bleu marine et le vert-bouteille sont aussi au rendez-vous pour vous épargner la monotonie et l’homogénéité des couleurs. Après une longue journée de travail, vous serez ravi de poser vos pieds sur le garde-corps en admirant le crépuscule.

Ajouter une petite touche de verdure

Parce que mettre en place des plantes naturelles dans sa maison est déconseillé par les médecins, profitez du fait que vous pouvez en mettre à l’extérieur. Transformez votre balcon en vrai petit jardin verdoyant, fleuri et parfumé. Un balcon végétalisé ne signifie pas charger son garde-corps de plantes grimpantes. Les contraintes d’espace et d’architecture ne doivent pas représenter des limites pour vous empêcher de créer un petit coin de verdure. S’il le faut, suspendez des jardinières après avoir peint votre garde-corps. C’est d’ailleurs une bonne occasion de mettre en valeur votre nouvelle peinture. Vous pouvez également installer un grand pot de fleur dans les deux coins de votre balcon en optant pour un arbuste coloré.

Rénover le sol

Si vous décidez de garder le même sol, vous pouvez juste le peindre avec de la peinture acrylique, spécialement conçue pour les planchers en béton. Ne négligez juste pas le nettoyage avec une laveuse à pression. Par contre, si les moyens ne sont pas des limites, vous pouvez rénover complètement le sol et, par exemple, remplacer le carrelage. Certes, cette solution exige un budget assez important, mais sachez qu’elle est certainement la plus durable. Ce n’est pas donné à tout le monde de le réaliser les travaux soi-même. Il va falloir travailler avec une entreprise spécialisée en béton pour que le résultat ne vous déçoive pas. Ils pourront d’ailleurs retravailler votre mur pour éviter le contraste entre les murs et le sol.

Remplacer les meubles existants par des neufs

Finies les chaises de balcon traditionnelles, finies les tables scandinaves. Aujourd’hui, on cède la place aux fauteuils chics et plus stylés. Sachez que le pire ennemi du balcon c’est le bois. Avec la pluie et le vent, vos meubles s’abîmeront très facilement. Pour vous épargner ces horreurs, optez plutôt pour des mobiliers en lames de métal, un bon compromis entre style et légèreté. Outre le confort qu’il vous offre, votre balcon est une solution de rangement. C’est une option intéressante pour gagner de l’espace. Installez-y donc un coffre de jardin étanche, mais esthétique. Là-dessus, vous pourrez y glisser vos affaires, le matériel de nettoyage ou les accessoires de jardin.