chauffage et climatisation

Nos conseils pour réussir l’installation de votre système de ventilation

système de ventilation

Une bonne ventilation vous offre la possibilité de contrôler les différentes impuretés auxquelles vous êtes confronté dans votre résidence au quotidien. Elle vous permet également de réguler la température de votre logement. Si vous êtes sur le point d’optimiser la ventilation de votre habitation, vous n’avez qu’à lire cet article. Il vous donne des conseils sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour réussir l’installation de votre système de ventilation.

Comment procéder lorsqu’il s’agit d’un simple flux ?

Pour l’installation de ce type d’équipement, il vous faut, pour commencer, mettre en place le bloc moteur. Le positionnement de ce dernier est d’une importance pas des moindres, notamment si vous souhaitez vous mettre à l’abri d’éventuels dysfonctionnements postérieurs pendant l’utilisation du dispositif. C’est pour cela qu’il est nécessaire que votre caisson vmc soit suspendu par un élément associable à votre charpente. En effet, il est important de restreindre l’extension des ondes sonores au niveau de tout le logement.

Souvenez-vous de ce que la vmc est appelée à être jointe à une alimentation électrique continue. Il vous faut, pour être certain de ce que l’installation d’un système de ventilation va être efficiente, placer à destination du toit un tuyau d’évacuation. Il est impérieux que celui-ci ait un revêtement d’étanchéité.

Pour la mise en place du tuyau d’évacuation, il vous faut installer les bouches d’extraction. Vous devez, pour cela, percer le plafond pour que le réseau de gaines puisse avoir un passage fluide. Les gaines doivent avoir un positionnement qui permet le bon passage de l’air. Pour cette raison, il est nécessaire que les aménagements spécifiques et les coudes soient limités au maximum. Votre réseau est exposé, dans le cas contraire, à la formation de condensats qui peuvent entraîner un fonctionnement défavorable de la ventilation mécanique.

De même, tel qu’on vous en tiendra informé si vous vous évertuez à contacter un spécialiste en électricité, des entrées d’air doivent être installées. Celles-ci peuvent être mises en place sur vos huisseries sous réserve que la hauteur minimale de ces dernières soit de deux mètres. Il vous est impérieux de vérifier l’intégrité des entrées d’air de façon régulière, puisqu’il ne faut pas qu’elles soient obstruées, même durant la saison hivernale.

Comment procéder lorsqu’il s’agit d’un double flux ?

Le double flux offre l’avantage de restreindre les déperditions thermiques. Ceci est possible grâce à l’installation d’un réseau de soufflage et d’aspiration qui est retrouvé au niveau des bouches. La présence d’un échangeur thermique permet la récupération des calories que contient l’air vicié et offre à celles-ci la possibilité d’être utilisées pour le réchauffement de l’air entrant.

Pour l’installation du dispositif, il faut que l’échangeur et le bloc moteur soient mis en place dans les combles. Il est nécessaire qu’un conduit spécifique relie les deux. Ensuite, vous devez procéder au percement et au repérage des diverses bouches de soufflage et d’extraction. Les bouches d’extraction sont présentes au niveau des pièces humides alors que les bouches de soufflage, quant à elles, trouvent leur place dans les espaces de vie.

En ce qui concerne les gaines, il faut que leur réseau soit joint à l’échangeur thermique avec un respect des recommandations d’usage. De ce fait, il ne doit pas y avoir de coudes. Les longueurs compressées et inutiles, quant à elles, doivent être limitées au maximum. Ainsi, vous procédez, de façon considérable, à la restriction des points de dysfonctionnements les plus fréquents.

Pour une bonne installation de ce dispositif, vous aurez besoin d’un certain nombre d’outils que vous pourrez aisément retrouver en magasin de bricolage. Les plus importants des travaux sont l’installation du bloc moteur de la ventilation mécanique ainsi que la mise en mouvement des gaines.