Menuiserie

Comment restaurer une vieille porte en bois ?

Porte en bois

Le temps qui passe, l’action du soleil ou de l’humidité font que le bois se détériore et perd son aspect d’origine. Bien que la noblesse et la qualité du bois soient présentes tout au long de la vie de la porte, il est vrai qu’elle nécessite certains soins.

Remettre à neuf la vieille porte en bois de votre maison revêt un caractère à la fois économique et sentimental. D’une part, vous n’aurez pas à débourser de l’argent pour acheter une nouvelle et d’autre part, vous n’aurez pas l’impression d’enlever une partie de l’âme de votre maison.

Sachez toutefois que si vous décidez de vous lancer vous-même dans un tel projet, vous devez avoir tous les éléments essentiels, ainsi que les compétences nécessaires pour le faire correctement. Notez que la protection du bois est le pilier de base. Dans la plupart des cas, la meilleure option est de s’adresser à des spécialistes. De cette façon, ils s’assureront que les étapes ont bien été effectuées de manière méticuleuse et prudente. Cela se traduira par la salubrité du bois et, par conséquent, une durée de vie plus longue pour cette pièce.

À noter que la restauration de porte ancienne fait partie des travaux pris en charge par l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat).

En suivant les instructions ci-dessous, vous obtiendrez donc une nouvelle porte, sans la changer !

1. Retirez les accessoires de la porte

Tout d’abord, supprimez tous les accessoires sur la porte : poignée, heurtoir, ferrures… Cela vous permettra de travailler plus confortablement, tout en obtenant un meilleur résultat.

2. Nettoyez la porte

La deuxième étape consistera à enlever l’ancienne couche de peinture ou de vernis, ainsi que les éventuelles pièces de bois détériorées. Il est aussi important d’enlever toute poussière ou saleté de la surface de la porte. Dans cette étape, vous pouvez utiliser de la soude caustique pour obtenir un nettoyage optimal du bois.

3. Corrigez les petits défauts

Si la porte présente des imperfections ou des bosses mineures, il est temps de les réparer. Pour ce faire, vous utiliserez du mastic à bois, car il vous permet de couvrir chacun des défauts. Ainsi, si nécessaire, vous devez intégrer des morceaux de bois pour reconstruire la porte.

Cette étape est quelque peu subjective, car selon le résultat final que vous voulez obtenir, ces petites imperfections peuvent faire partie de la finition de la porte, lui donnant plus de caractère, de personnalité et un style original.

4. Ponçage ou sablage

Dans cette étape, vous allez poncer ou sabler, cela dépendra de l’aspect final que vous voulez que la porte ait. Vous utiliserez la technique du sablage pour rehausser le grain de la porte. L’objectif de ces deux options est de nettoyer la surface en essayant de l’endommager le moins possible.

Vous pouvez également éliminer complètement les restes de peinture ou de vernis qui n’ont pu être enlevés lors de la deuxième étape. Important : après avoir poncé la porte, nettoyez la poussière créée.

5. Peinture ou vernis

Il est temps de décider à quoi vous voulez que votre porte ressemble. Si vous voulez lui donner de la couleur, vous appliquerez une teinture. Si vous préférez un résultat plus naturel, vous donnerez une patine de vernis écologique à pores ouverts. Pour obtenir un résultat plus ancien, vous pouvez appliquer de la cire antique.

6. Équipez la porte

Enfin, vous équiperez la porte selon le style que vous souhaitez obtenir. Vous pouvez y ajouter différentes ferrures, clous pointus, gitans, heurtoirs… De plus, ceux-ci peuvent être réalisés dans différents matériaux. Sachez que le bronze et le fer forgé sont les plus courants.

Maintenant, il est temps de placer la porte !