Travaux

Comment établir un budget de construction de maison ?

Pour qu’il soit cohérent et pertinent, le budget de construction d’une maison doit être établi de manière globale. Des impératifs doivent y être inclus, comme les frais de notaire, le coût des travaux d’assainissement, les dépenses relatives à la viabilisation (raccordement en eau, électricité, gaz, etc.), le crédit immobilier et autres encore.

Gardez en tête qu’il est très important d’avoir connaissance du montant total des dépenses, et assimilés, relatif à votre projet de construction.

En même temps, il primordial d’évaluer vos capacités financières, dont vos économies et vos revenus. Ainsi, avec une estimation claire de vos moyens, vous pouvez concevoir plus facilement un plan de financement adapté. Sachez que vous avez aussi la possibilité de demander différentes aides suivant des critères réglementaires liées à la méthode de construction.

Dans cet article, vous découvrirez plusieurs paramètres à prendre en compte lors de l’établissement d’un budget de construction de maison.

Le prix du terrain et le coût des frais techniques

L’achat du terrain est le premier poste de dépense qui doit figurer sur votre tableau de bord. En France, le prix d’un terrain varie en fonction de la région où il est situé. La localisation est un critère important dans l’estimation de la valeur d’un terrain. Ainsi, une zone constructible en centre-ville ou proche des commodités coûte largement plus chère qu’un terrain dans les campagnes.

Dans le cas où vous achetez un terrain hors lotissement, des frais supplémentaires sont à prévoir, en plus du prix de la parcelle.

Ces frais sont :

    • Le bornage, qui doit être effectué par un géomètre-expert, coûte en moyenne 600 à 1400 €.
    • L’accès au site, si le terrain est difficilement accessible.
    • L’étude de sol, s’élevant en moyenne à 1500 €, effectuée par un géotechnicien pour déterminer le type de fondation à réaliser.
    • Les frais de viabilisation, incluant le raccordement aux différents réseaux (électricité, gaz, eau, télécommunication…), peuvent coûter entre 7 000 et 15000 €.

Il s’agit d’une étape essentielle dans votre projet.

Les taxes et frais notariaux

L’acquisition d’un terrain constructible implique le paiement de frais de notaire.

Les frais peuvent répartis comme suit :

    • les honoraires du notaire, établis suivant les préférences de l’intéressé,
    • les droits de mutation, qui tournent autour de 5 % du prix du terrain,
    • les dépenses relatives aux démarches et formalités administratives,
    • la participation à la sécurité immobilière qui est la rémunération du responsable du bureau des hypothèques.

Les démarches administratives

Les formalités administratives autour d’un projet de construction de maison engendrent des coûts non négligeables dont il faudra s’acquitter.

Les paramètres indispensables sont :

    • Le permis de construire, qui s’élève entre 1000 à 5000 €.
    • L’attestation de fin de travaux RT 2012, nécessitant l’intervention d’un diagnostiqueur DPE, un architecte ou un organisme de contrôle technique. Cette étape coûte en moyenne 500 €.
    • La taxe d’aménagement, qui doit être réglée dans l’année suivant l’octroi du permis de construire.

L’aménagement extérieur

Maintenant que vous avez une idée plus ou moins claire de ce que votre maison vous coûtera, il est temps de se pencher sur l’extérieur. Listez les aménagements (jardins, allées, piscines, clôtures, terrasses…) que vous souhaitez en essayant de mettre un prix sur chaque rubrique.

L’aménagement intérieur

Cette étape vient après l’extérieur, car la majeure partie des constructeurs livrent des maisons prêtes à décorer. Vous pouvez déjà y vivre et décorer selon vos désirs et vos possibilités après. Ce qui est facile avec cette étape, c’est que vous pouvez vous en charger vous-même si vous êtes adepte du DIY.

Sans être exhaustive, cette liste contient l’essentiel à prendre en compte lorsque vous établissez le budget de votre nouvelle maison. Gardez néanmoins à l’esprit que pour plus de sérénité, rien ne vaut l’avis d’un constructeur professionnel qui possède l’expérience et la lucidité nécessaires pour ne rien oublier.