revêtement de sol

Conseils pratiques pour rénover les joints de carrelage

Conseils pratiques pour rénover les joints de carrelage

Au sol comme au mur, les joints de carrelage sont exposés aux chocs et aux éclaboussures, surtout dans la salle de bains et dans la cuisine. Lorsque ces joints sont ternes, l’aspect du carrelage devient moins esthétique. La solution ? Pensez à les rénover. Voici quelques conseils pratiques pour un résultat impeccable.

Nettoyer et gratter les joints de carrelage

Les produits ménagers utilisés dans la cuisine s’associent au tartre pour former des dépôts de salissure qui évoluent en traces sombres sur les joints de carrelage. D’un autre côté, il y a l’humidité qui se transforme en moisissures. C’est l’épreuve du temps. Il existe différentes méthodes pour redonner aux joints toute leur esthétique et leur étanchéité. La plus simple est de les nettoyer et de les gratter. En effet, il suffit parfois de faire un nettoyage en profondeur pour redonner au carrelage son charme d’antan. Pour ce faire :

– Nettoyez efficacement les joints noircis à l’aide des produits d’usage quotidien (vinaigre, liquide vaisselle, eau de javel…) ou d’une formule spéciale. Éliminez au maximum toutes les traces de moisissures ou de salissures. Attendez le séchage complet avant d’entamer les travaux de rénovation. Le temps de nettoyage et les efforts nécessaires dépendent du niveau d’encrassement et de la méthode appliquée (nettoyage à l’aide d’un chiffon imbibé d’un produit, pulvérisation ou badigeonnage…). La solution la plus pratique et la plus efficace consiste à pulvériser un produit spécial anti-moisissures, puis à essuyer les joints à l’éponge après l’avoir laissé agir quelques minutes.

– Les anciens joints peuvent également s’effriter et présenter des creux. Dans ce cas, il faudra les gratter afin de recréer l’espace entre les carreaux, comme dans la pose de carrelage neuf. Retirez les joints abîmés le plus en profondeur possible. Selon la largeur des joints et la dureté du mortier mis en œuvre, le grattage s’effectue manuellement (à l’aide d’un grattoir à déjointer) ou de façon mécanique. L’outil le plus pratique pour effectuer cette opération est la meuleuse d’angle dotée d’un disque diamanté. Attention ! L’utilisation de cet outil agressif à grande vitesse de rotation exige une grande dextérité. N’oubliez pas de porter les accessoires nécessaires pour vous protéger des poussières et des éclats de carreaux. Privilégiez le grattoir électrique si la surface à rénover est importante. Après grattage, dépoussiérez les joints et la pièce. Nettoyez ensuite le carrelage avec une serpillière ou une éponge humide.

Jointer les carreaux

Dans certaines situations, il faut procéder au jointoiement global des carreaux. La solution la plus facile est d’utiliser une pâte à joint prête à l’emploi en tube. Pour réaliser l’opération, procédez comme suit :

– Positionnez le tube à la surface où se trouvent les joints à rénover ;

– Appliquez la pâte de façon uniforme, en exerçant une pression régulière sur le tube ;

– Retirez le surplus de pâte en utilisant une raclette ;

– Frottez bien la surface à l’aide d’une éponge.

Outre la pâte à joint, il est également possible d’utiliser un mortier de jointoiement en poudre de la couleur souhaitée. Dans ce cas, mélangez le mortier en poudre avec de l’eau dans un bac tout en respectant le dosage préconisé par le fabricant.

Le procédé est simple :

– Appliquez le joint directement sur les carreaux à l’aide d’une spatule ou d’une truelle ;

– Étalez le joint avec un platoir par des mouvements diagonaux pour combler toutes les surfaces ;

– Laissez le joint sécher quelques minutes et passez le platoir de nettoyage très doucement sur les surfaces traitées afin de retirer tous les résidus de joint ;

– Nettoyez l’excès de mortier avec une éponge imbibée d’eau claire et bien essorée. Utilisez un kit bac à joints, très pratique pour cette opération.